16 décembre 2013

Bouger tout au long de sa vie pour vivre mieux à la retraite

« La sédentarité nous rend malades ! » C'est le cri d'alarme que pousse le professeur François Carré. Il veut nous remettre en mouvement dès aujourd'hui pour vivre mieux demain... 



« Bizarrement, quand je suis de repos chez moi, loin de l'hôpital et des patients, je me sens moins en forme, j'ai envie de bouger, j'ai des fourmis dans les jambes, je ne tiens pas en place ! » s'exclame Sophie, infirmière sur la Côte basque. « Normal », répond le professeur François Carré, cofondateur de l'Observatoire de la sédentarité, « tout est conçu dans notre corps pour que nous marchions, courions, nagions sur de longues distances ! C'est génétique ! Notre ancêtre chasseur-cueilleur de la préhistoire parcourait 15 kilomètres par jour, nous ne faisons plus que 2,4 kilomètres en moyenne aujourd'hui. C'est dramatique car nos gènes, eux, n'ont pas changé ! » Dans un livre intitulé « Danger sédentarité » (éditions du Cherche Midi), le professeur Carré lance un cri d'alarme : pour lui, la sédentarité nous rend malades. Nous ne bougeons plus assez, nous manquons d'activité physique. De fait, la sédentarité est la dixième cause de mortalité dans le monde selon l'Organisation Mondiale de la Santé. En 2008, ce sont les dernières statistiques connues, elle a tué plus de 5 millions de personnes. La sédentarité est à l'origine de nombreux cas d'obésité, de diabète, de maladies cardio-vasculaires et de cancers parmi les plus courants. « Rester assis, c'est perturber nos hormones, notre circulation sanguine, nos neurotransmetteurs, c'est perdre en qualité de vie et en longévité ! » s'alarme François Carré. Nous passons beaucoup trop de temps devant les ordinateurs ou la télévision. Alors comment réagir ?

4 ans de vie supplémentaire si on bouge 30 minutes par jour !

D'abord sortir de la spirale infernale de la sédentarité dès le plus jeune âge et proposer par exemple à nos enfants des séances de sport ou de shopping, plutôt que de rester prostré devant un écran d'ordinateur.
Chez les adultes ensuite, l'exercice régulier diminue les risques de surpoids, d'obésité, de cholestérol et de diabète. « Je garantis 4 ans de vie supplémentaire et en meilleure santé aux personnes qui bougent 30 minutes par jour à partir de 40 ans » promet le professeur Carré.
Une marche rapide de 30 minutes, qui peut être fractionnée en périodes de 10 minutes, c'est le minimum vital selon lui. Et pas question de se réfugier derrière « un emploi du temps surchargé » pour justifier une inertie et une inaction dommageables pour la santé.

Brûler des calories toute la journée

« Mais moi je fais du sport deux fois par semaine », se défend Aziza, secrétaire de direction dans le milieu médical. La réponse de François Carré est implacable : « si, au quotidien, vous êtes assis une bonne partie de la journée, vous restez dans la catégorie sédentaire même si vous faites du sport par ailleurs... » Cela paraît paradoxal, mais ce qui compte, c'est de solliciter notre organisme et de brûler des calories tout au long de la journée et non en une seule fois en faisant 3 heures de sport.
Il existe des petits trucs pour multiplier ces moments où notre corps va se remettre en mouvement : à la pause déjeuner par exemple, rien ne nous empêche de manger rapidement (pas trop !) et de prendre le temps d'aller marcher quelques minutes pour se (re)faire une santé !

Pour plus d'informations sur la retraite, cliquez ici

Pour en savoir plus sur des sujets liés à la vie quotidienne, consultez les articles suivants :
Vivre autrement grâce au « cohabitat »
Se préparer à la retraite

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.