02 juillet 2015

Préparation à la retraite : un dernier stage avant votre départ ?

Pour beaucoup, le passage de la vie active à celle de retraité ne va pas de soi. La peur du vide est là ! On s’interroge : « mais que sera ma vie demain ? ». Certains s’y préparent seuls, d’autres participent à des stages de préparation qui sont de vraies remises en question, parfois un peu déstabilisantes, souvent très utiles. Plongée dans l’univers de ces stages avec ceux qui les animent et des agents hospitaliers qui en reviennent…

« La difficulté, c’est de gérer un emploi du temps vide quand on a été habitué à avoir un emploi du temps plein à craquer… » s’inquiète Louisa, infirmière dans le Puy-de Dôme, qui s’apprête à partir à la retraite dans quelques mois. Pas facile en effet de tout lâcher du jour au lendemain. Pour beaucoup, cette période nouvelle qui s’ouvre, est inquiétante…

Des stages de préparation à la retraite peuvent aider à anticiper ce moment. Ce sont des stages de groupe proposés par des sociétés de formation qui se déroulent sur un ou deux jours pour un coût compris entre 1500 et 3000 euros pour le groupe. Ils sont financés soit par l’employeur, soit par les Caisses de Retraites. Pendant le stage, plusieurs professionnels vont se succéder. Généralement, le premier jour, c’est l’expert juridique qui commence. Il répond à des questions concrètes : quand pourrai-je prendre ma retraite ? Quelles seront les démarches à effectuer ? Comment sont calculées les pensions de retraites ? Combien vais-je toucher ?

Le 2ème jour de stage, place au psychologue ! Pour le futur retraité, ce n’est pas le moment le plus facile. Il se retrouve face à ses interrogations… Sophie Muffang est psychologue et animatrice de stages de préparation à la retraite, elle explique : « Mon rôle est d’amener les futurs retraités à donner eux mêmes les réponses sur le sens qu’ils vont désormais donner à leur vie… C’est important de travailler en groupe, pour qu’ils échangent…»
Participer à ces stages, c’est regarder la réalité en face. Pas question d’occulter les craintes ou les angoisses liées au départ à la retraite. Sophie Muffang raconte : « J’explique très clairement que partir à la retraite ce n’est pas comme partir en vacances, on quitte ses collègues pour de bon, sans possibilité de leur dire : on se retrouve dans 15 jours ! »

Le rôle du psychologue c’est d’évoquer tous les sujets, sans tabou, pour ensuite rassurer les futurs retraités, leur proposer de réfléchir bien avant à cette période de retraite annoncée et les amener à se demander : « comment vais je faire pour m’inclure dans cette société, et que puis-je faire dès maintenant…? » Sophie Muffang prévient : « Je n’ai pas de réponses toutes faites, c’est à chacun de réfléchir à ce qu’il va faire de cette période formidable qui s’ouvre… »

La thérapeute les interroge sur leur conjoint (« comment voit-il votre départ à la retraite ? »), sur la peur du temps qui passe (« Pour vous, c’est quoi vieillir ? »), elle les fait aussi parler de leurs parents âgés dont ils vont devoir s’occuper… Cette « opération-vérité » peut parfois provoquer des larmes et déclencher des réactions vives : « je ne veux pas partir », « mon conjoint ne va plus me lâcher… », « ma mère est atteinte de la maladie d’Alzheimer et ça me fait très peur de devoir m’en occuper au quotidien… », « je n’ai pas envie d’être exclu de la société quand je serai à la retraite… »

« Pour moi, partir à la retraite, c’était continuer à m’occuper des autres », explique Nicole, aide-soignante…

Nicole, aide-soignante dans un hôpital parisien, a participé a l’un de ces stages : « Au début, je ne savais pas me projeter, je n’avais qu’une idée en tête, c’était de « bien vieillir », la psychologue m’a amenée à me demander ce que ça voulait dire… Pour moi, ce n’était pas seulement rester en bonne santé, bien vieillir c’était continuer à m’occuper des autres, à m’investir… » Sophie Muffang le confirme :
« C’est la particularité des personnels hospitaliers que je rencontre, ils se sont toujours occupé des autres, entre la vie et la mort, et à la retraite, ils ont envie de continuer… Ils veulent agir du côté de l’essentiel de la vie… Ils entrent par exemple dans des associations humanitaires. C’est formidable, mais je leur recommande aussi de penser à eux ! »

Autre grande question abordée sans tabou : « comment vais-je faire pour supporter mon conjoint, qui est déjà à la retraite ? » Les formateurs prônent une réorganisation du temps partagé. C'est une période de transition où il y aura forcément des flottements et ces stages peuvent être une manière d’y faire face. D’ailleurs, quand ils sont financés par les Caisses de retraites, c’est souvent à destination d’un public déjà retraité depuis 12 à 18 mois, qui a commencé à identifier les premières difficultés...

Mais le stage n’est pas la seule solution. Parfois, c’est même l’échec. Sophie Muffang raconte : « A la fin d’un stage, un participant m’a dit : je ne voulais pas venir, c’est mon chef qui m’a obligé… Il a refusé de parler. Il a eu une attitude fermée pendant tout le stage. C’en était même gênant pour les autres participants… Il est reparti en ayant eu la sensation de s’ennuyer pendant deux jours… »
Venir sans contrainte est la clé de la réussite de ces stages qui exigent une démarche très personnelle. Si la perspective de parler de sa propre vie devant des inconnus ne vous enchante pas, vous pouvez aussi en parler à vos amis, à la famille. Ce qui compte, c’est l’expérience partagée… « Les vents ne sont favorables que pour celui qui sait où il va… » écrivait le philosophe Sénèque il y a plus de 2000 ans ! Pas sûr qu’il pensait déjà à nos retraites !

Pour se renseigner sur les stages de préparation à la retraite, vous pouvez vous rendre sur le site de l’INPES, Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé : http://www.inpes.sante.fr/

D'autres articles sur la retraite :
Départ à la retraite : savoir anticiper pour percevoir sa pension dès le premier jour !
Qu’est-ce que l’Estimation Indicative Globale de retraite (ou EIG) ?
Réforme des retraites 2014 : hospitaliers, savez vous ce qui vous attend ?
Décote et surcote : les bonnes et les mauvaises surprises au moment du départ à la retraite
Départ anticipé à la retraite pour carrière longue : à quelles conditions ?
Retraite Additionelle de la Fonction Publique (RAFP) : combien rapporte-t-elle vraiment ?

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.