03 décembre 2015

Quelle image les Français ont-ils des infirmières?

On recense près de 17 millions d’infirmier(e)s dans le monde ! En France, ils sont 640 000 diplômés d’Etat, dont la moitié travaille dans les hôpitaux publics… Mais que pensent les Français de leurs infirmier(e)s ? Comment a évolué leur image ces dernières années ? Les deux études publiées en 2015 à ce sujet sont très rassurantes : les infirmier(e)s sont plébiscités par les Français ! Mais ils les jugent aussi « fragiles » et « épuisés ».


« Quand j’enfile ma blouse blanche, au moment de prendre mon service à l’hôpital, je mets un uniforme, je suis « Amélie l’infirmière » et cette blouse blanche, je l’ai remarqué depuis longtemps, elle force le respect auprès de patients… » raconte Amélie, infirmière aux urgences d’un grand hôpital du sud de la France. « On est un peu leur béquille, la blouse blanche rassure aussi ! » ajoute Didier, infirmier dans le même service. Pas de doute : en France les infirmiers ont bonne réputation et jouissent d’un véritable élan de sympathie de la part des patients !

Selon une étude internationale menée en 2015 dans 13 pays du monde pour une plateforme de partage mondial sur internet (connecting-nurses.com), 91 % des Français ont une excellente image de leurs infirmiers. Avec un tel score, l’image que la France a de ses infirmiers talonne celle de l’Australie (96 %), loin devant le score de la Chine : dans ce pays, les patients ne sont que 68 % à avoir une bonne image de leurs infirmières ! Un chiffre record confirmé par une autre étude réalisée uniquement dans notre pays au printemps 2015 : selon l’institut Odoxa, 95 % des Français ont une bonne opinion de leurs infirmiers… Des résultats réjouissants pour les 640 000 infirmiers diplômés d’Etat en France, dont 50 % travaillent dans les hôpitaux publics.

Si on les aime, c’est d’abord parce qu’on les juge « bienveillants », « à l’écoute » et « compétents » : 85 % des plus de 65 ans disent « suivre aveuglément leurs conseils ». 53 % se prononcent d’ailleurs pour qu’on étende le droit des infirmiers à vacciner au delà de la seule grippe.

«Les patients nous plébiscitent mais font parfois preuve d’une exigence démesurée ! »

L’étude internationale précise que si 8 % des patients les associent à la fameuse « blouse blanche », dans les 13 pays consultés, 6 % les considèrent même comme… des « anges » ! « Ca met du baume au cœur », confie Nancy, infirmière dans un hôpital de Lorraine. « C’est presque émouvant ce résultat » ajoute Betty, infirmière, bientôt à la retraite, dans un hôpital de la région toulousaine. Mais les anges sont parfois malmenés par les « patients impatients » ! Betty raconte aussi : « En France, au quotidien, il y a parfois de l’agressivité et de la violence de la part des patients, on ne se sent pas toujours aimés, les familles sont parfois agressives, elles ne comprennent pas que nous traitons les patients dans l’ordre de gravité, pas dans l’ordre d’arrivée, et on doit gérer tout cela… » C’est tout le paradoxe : « les patients nous plébiscitent au quotidien et savent bien le rôle essentiel que nous jouons à l’hôpital, mais quand ils sont les premiers concernés, notamment aux urgences, ils font preuve parfois d’un exigence démesurée, ils veulent tout, tout de suite et sans délais… » explique encore Betty !

Les Français semblent avoir compris que le rôle de l’infirmière ne se limite pas à des gestes purement techniques, et qu’elles sont en première ligne pour assurer la délicate relation entre soignants et soignés. « Nous sommes parfois les seules à assumer les relations humaines avec le patient, les médecins ne s’y investissent pas toujours ou ne prennent pas forcément le temps… » analyse Marie-Laure, infirmière dans le Bas-Rhin. D’ailleurs les Français ne sont pas dupes : 80 % d’entre eux les jugent débordées et 93 % estiment que le métier est éprouvant et que les infirmières sont courageuses (étude Odoxa).

Malgré tout, 7 Français sur 10 sont prêts à recommander ce métier à leurs enfants ! Des résultats contradictoires ? Pas forcément ! Ils montrent que, malgré les difficultés, le métier conserve une image très positive !

Retrouvez également dans votre blog, d'autres articles en rapport avec la vie professionnelle à l’hôpital :
Le quotidien des soignants aux urgences !
Mieux vivre à l'hôpital : Plus de services aux patients…et au personnel !
Devenir infirmier : qu’est-ce qui motive les jeunes ?

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.