30 juin 2016

Les bienfaits du yoga à l’hôpital !

Dans plusieurs hôpitaux de France, le yoga est devenu une discipline à part entière, complémentaire à la médecine traditionnelle. Cette pratique millénaire née en Inde ne remplace ni les techniques de pointe, ni les opérations lourdes, mais elle aide à soulager la douleur.

C’est un véritable choc des cultures ! Les hôpitaux français s’ouvrent au yoga, alors qu’ils sont surtout réputés pour leurs techniques de pointe et pour un exercice de la médecine fondé sur les preuves scientifiques ! En fait, l’arrivée du yoga à l’hôpital s’inscrit dans une tendance qui a débuté il y a quelques années déjà, avec l’ouverture de l’hôpital public à des pratriques comme l’acupuncture, l’hypnose, la méditation, et l’ostéopathie (lire notre article sur Complement’air web en cliquant  ICI )…

Bien entendu, ces disciplines ne remplacent pas la médecine d’Hippocrate, mais elles aident les patients à supporter les effets secondaires des traitements et à faire face à la maladie. « Le yoga a bénéficié de l’ouverture à d’autres disciplines », explique Isabelle Célestin-Lhopiteau, psychologue et directrice de l’Institut français des pratiques corporelles. Mais elle ajoute quand même : « Le yoga reste minoritaire à l’hôpital, tout dépend de l’engagement personnel du chef de service… »
Depuis 5 ans, à l’hôpital Saint Louis à Paris, les patientes atteintes d’un cancer peuvent bénéficier de séances de yoga gratuites. « L’activité physique diminue les récidives de cancer du sein», explique le docteur Caroline Cuvier, oncologue, qui a pris l’initiative de faire entrer le yoga dans l’hôpital. Elle précise : « Le yoga plus spécifiquement a le mérite de s’adapter à la personne malade, de travailler sur la concentration, pour mieux sentir son corps et même le reconquérir. Pour des femmes qui perdent leurs cheveux ou ont parfois un sein en moins, ce n’est pas rien ! ».

 « Les grandes respirations me libèrent, cela me donne de la force et de la confiance en moi… »

 A l’hôpital Saint Louis, la séance commence : « Je vous propose des postures, et vous voyez ce que votre corps peut faire. L’essentiel, c’est de se faire du bien. Détendez-vous, ne vous laissez pas distraire par vos pensées… » prévient Nicole Fradin, enseignante de yoga. Les huit femmes qui sont devant elle sont toutes atteintes d’un cancer du sein. Elles suivent scrupuleusement ses indications… Allongées sur le ventre, le front collé au sol, leurs pieds basculent en arrière et se rapprochent de leur dos, elles saisissent fermement leurs chevilles et opèrent un mouvement de bascule vers le haut. « Cette ouverture de la cage thoracique aide à s’oxygéner… » Et visiblement les patientes en redemandent : Sophia, 37 ans, sort de 6 mois de chimiothérapie et elle a subi une intervention chirurgicale. Elle pratique le yoga à l’hôpital depuis plusieurs mois : « les nausées, la fatigue et l’anxiété m’empêchaient de respirer. J’avais un nœud à l’estomac en permanence. Les grandes respirations me libèrent, cela me donne de la force et de la confiance en moi… »
Le yoga prend le relais de la médecine moderne dans des domaines où elle atteint parfois ses limites comme les douleurs chroniques. A l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, le docteur Bruno Fautrel, chef du service de rhumatologie a, lui aussi, introduit le yoga dans un programme plus vaste. Objectif : redonner aux patients une mobilité presque normale et leur apprendre à gérer la douleur. L’hôpital d’Eaubonne, en région parisienne, a carrément ouvert une consultation de « yogathérapie » en 2012… Une première en France ! Certains patients, en souffrance depuis parfois 10 ans, ont vu leurs douleurs s’atténuer. « le yoga a des effets mécaniques, avec les étirements ou les assouplissements des muscles, mais aussi sur le système nerveux. Une pratique régulière permet la sécrétion d’endorphines qui calment la souffrance et diminue la production de substances inflammatoires. Elle agit à la fois sur la transmission et la perception de la douleur… », explique le docteur Jocelyne Borel-Kuhner qui a ouvert la consultation de yogathérapie à l’hôpital d’Eaubonne. Elle souhaite convaincre ses collègues et généraliser la pratique du yoga dans les hôpitaux, d’abord pour le bien-être de ses patients.

 Retrouvez également dans votre blog, d'autres articles en rapport avec la vie professionnelle à l'hôpital :
Des robots à l’hôpital pour aider les infirmiers et les aides soignants !  
Hôpital : comment la musique apaise les douleurs opératoires...  
Quel protocole pour les essais cliniques en hôpital ? 



0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.