24 novembre 2016

Echanges entre générations : les séniors réclament d’abord de l’attention aux plus jeunes !


L’association « Les petits frères des pauvres » qui soutient notamment les personnes âgées isolées, a publié en octobre 2016 un sondage sur la solidarité entre les générations. Qu’attendent nos aînés de leurs cadets ? Et de leur côté, quelle idée se font les jeunes des besoins des séniors ? Cette enquête croisée, réalisée par l’institut BVA, revient sur bon nombre d’idées reçues !

Plus de 50 % des Français interrogés pensent que les séniors ont surtout besoin d’une aide matérielle pour accomplir les tâches pénibles du quotidien : faire les courses au supermarché, remonter les packs d’eau quand on habite au 5ème étage sans ascenseur, ou s’attaquer au ménage du sol au plafond ! Ensuite, les Français pensent qu’ils sont utiles aux séniors pour faciliter leurs connexions internet, relancer leur box ou configurer le téléphone portable qu’ils viennent à peine d’acheter !
Surprise : quand on interroge les plus de 65 ans, ce qu’ils réclament en premier, à 45 %, c’est de l’attention et même de l’affection ! Les aides matérielles n’arrivent qu’en seconde position. En revanche, pour les jeunes, cette demande d’affection des séniors est très nettement sous-estimée : ils ne sont que 17 % à la mentionner. Autrement dit : les séniors réclament avant tout qu’on s’intéresse à eux mais il ne savent pas toujours le dire ou bien on ne les entend pas ! «Ma fille me rend visite 3 fois par semaine depuis 10 ans », explique Thérèse, 92 ans, infirmière à la retraite, qui a beaucoup de mal, désormais, à se déplacer toute seule. Elle ajoute : « Ma fille m’apporte tout ce dont j’ai besoin chez moi, elle fait mes courses, mon ménage, remplit mes papiers administratifs, mais à chaque fois elle passe en coup de vent ! C’est normal, elle a sa vie, mais parfois j’aimerais mieux qu’elle vienne moins souvent, et avec les petits enfants, pour qu’on passe juste un petit moment ensemble autour d’un thé… » Pas de doute : les séniors souhaitent que leurs cadets prennent un peu plus le temps avec eux !

Pour 59 % des Français, c’est l’expérience de vie des séniors qui compte avant tout.


L’enquête s’intéresse aussi à ce que les séniors peuvent apporter aux autres générations. Pour 59 % des Français, c’est leur « expérience de vie » qui est mise en avant. Les jeunes comme les moins jeunes sont très friands des témoignages de leurs aînés sur les périodes passées, les périodes douloureuses de l’Histoire, les guerres, les pénuries qui ont suivi… Ils veulent savoir comment leurs anciens s’en sont sortis et comment ils ont réussi à revivre. «Ils ont tellement de richesses à partager avec nous sur ce qu’ils ont vécu, et certainement beaucoup de sagesse à nous transmettre », témoigne Diego, 22 ans, arrière petit-fils de Suzanne,  89 ans, qui avait son âge pendant la Seconde Guerre mondiale.
L’étude est claire : pour créer un vrai lien entre générations, il faut beaucoup d’attention, d’affection et prendre le temps d’échanger sur les expériences du passé. L’argent, le soutien financier des jeunes envers les plus âgés et des plus âgés vers les plus jeunes n’arrive qu’en dernière position dans le sondage. L’aspect financier, les rapports d’argent ne sont donc pas une priorité et c’est plutôt réconfortant.
En 2015, selon un autre sondage, 88 % des 18-24 ans se disaient prêts à consacrer du temps à une personne âgée. L’association confirme cette tendance : elle a enregistré une hausse de 29 % de ses bénévoles de moins de 30 ans depuis deux ans.

 Encore plus d'articles sur la retraite :
Les retraites de nouveau gelées jusqu’au 1er octobre ?  
Pensions des fonctionnaires : les primes seront davantage prises en compte dans le calcul !  
Ce que les réformes successives des retraites ont réellement changé pour les fonctionnaires  


0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.