15 décembre 2016

Acheter des nouvelles lunettes sans aller chez l’ophtalmo !




Depuis quelques semaines, plus besoin de repasser obligatoirement par votre ophtalmologiste pour remplacer vos lunettes. Entre 16 et 42 ans, votre ordonnance est désormais valable 5 ans. L’opticien peut adapter lui-même la correction de vos lentilles de contact. Enfin, en cas d’urgence, vous pouvez demander à votre opticien de refaire immédiatement vos lunettes!

Un décret publié le 17 octobre 2016 assouplit les conditions de délivrance des lunettes de vue et de lentilles par les opticiens. En clair : si vous avez entre 16 et 42 ans, la validité de l’ordonnance est portée de 3 à 5 ans. Mais pour les moins de 16 ans, l’ordonnance reste valable 1 an seulement, et pour les plus de 42 ans, la validité reste inchangée à 3 ans.
Une différenciation logique selon les professionnels du secteur : « entre 16 et 42 ans, la vue évolue peu, alors qu’avant 16 ans, ça va très vite, et après 42 ans, les difficultés de lecture commencent à se faire sentir peu à peu », explique un opticien installé près de Dijon. Le décret adapte donc la réglementation à l’évolution des myopies et autres presbyties !

En 2016, 85 jours de délai pour un rendez-vous chez l’ophtalmo !

L’objectif des pouvoirs publics est de remédier aux interminables délais d’attente chez les ophtalmologistes : 85 jours en moyenne en 2016, contre 79 en 2013. La file d’attente est parfois inacceptable : « En novembre de cette année, j’ai voulu prendre rendez-vous pour ma fille de 17 ans qui est devenue myope récemment », explique Aline, infirmière dans le Calvados, « mais on ne m’a pas donné de date de consultation avant le 25 février de l’année prochaine !! » Le décret devrait donc permettre de réduire la file d’attente.


L’opticien peut désormais adapter lui-même la correction des lentilles

Autre avancée : désormais l’opticien peut lui-même adapter la correction optique des prescriptions de lentilles de contact, si elles datent de moins d’un an pour les moins de 16 ans, et de moins de 3 ans pour les autres. Donc si la vue du patient baisse, plus besoin là encore de consulter de nouveau, l’adaptation est « déléguée » à l’opticien. Il a quand même l’obligation d’informer l’ophtalmologiste.

Des lunettes en urgence même si l’ordonnance n’est plus valide

Enfin, si vous cassez ou perdez des lunettes, l’opticien pourra vous fournir une nouvelle paire en urgence, là encore sans repasser chez l’ophtalmo, même si votre ordonnance n’est plus valide. Techniquement, c’est possible : l’opticien doit récupérer les verres brisés et examiner leur réfraction avant de les refaire à l’identique. Seule restriction : si la paire cassée a moins de 2 ans, vous devrez payer la seconde, et elle ne sera pas remboursée par la Sécurité Sociale ni par votre mutuelle. Une mesure qui a été mise en place pour éviter les abus.

D'autres articles qui pourront vous intéresser...
Loyers : une caution pour tous les moins de 30 ans !  
Un Français sur 5 n’a pas les moyens de se chauffer l’hiver 
Electricité : pourquoi 28 millions de Français vont payer presque 30 euros de plus cette année !  

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.