06 avril 2017

Calculez en ligne vos prestations sociales

Un simulateur national mis en place par le Ministère des Affaires sociales et de la santé permet désormais de calculer de façon simple et anonyme le montant des prestations sociales auxquelles vous pouvez prétendre, parmi les 25 disponibles au niveau national et local. Il s’adresse à tous et plus particulièrement aux bénéficiaires qui ont droits à des prestations sociales mais qui ne les connaissent pas.

Plus largement, pour ces derniers, il pourra aussi servir aux bénévoles, travailleurs sociaux et aux aidants.

Ce nouvel outil a une dimension solidaire car on peut simuler « pour les autres ». Il attire déjà 12 000 personnes par jour.


A la mi-mars, les pouvoirs publics ont mis en ligne sur mes-aides.gouv.fr un simulateur permettant de calculer les aides sociales auxquelles vous avez droit, parmi les 25 prestations disponibles (en comptant les aides versées par les villes ou les départements). Allocations familiales, aides au logement, prime d’activité, allocation aux adultes handicapés, RSA, CMU, bourses de collège ou de lycée, allocation de solidarité aux personnes âgées : le simulateur permet de faire une synthèse globale en quelques clics ! Avant, il fallait s’adresser à chaque organisme, par exemple l’Assurance Maladie, Pôle Emploi, ou l’Assurance retraite, et demander à chacun si on pouvait prétendre à telle ou telle prestation. Le simulateur opère une synthèse.

Quel est le mode d’emploi ?
Il faut d'abord déclarer, de manière totalement anonyme, sa date de naissance, son lieu d'habitation, ses enfants à charge, ses ressources et celles du conjoint des trois derniers mois et de l'année. Le simulateur calcule ensuite en quelques secondes le montant des prestations auxquelles vous avez droit, parmi les 15 aides nationales et les 10 aides locales. Il vous donnera le montant mensuel pour chaque prestation et vous indiquera les démarches à faire pour en bénéficier.

A qui s’adresse-t-il ?
En priorité à ceux qui ont des droits mais qui ne le savent pas : chômeurs, SDF, femmes seules, les jeunes, les personnes âgées… De nombreux bénéficiaires ne savent pas qu’ils ont des droits à prestations sociales et ne font pas la demande. L'objectif est de lutter contre le « non-recours aux droits ». Dans le cas du RSA par exemple, près de 36 % des personnes éligibles au RSA ne font pas de demande alors qu’elles pourraient en bénéficier. En cause : la complexité administrative, la méconnaissance des dispositifs, la lassitude des demandes qui n’aboutissent pas, le refus d’être stigmatisé…
Au total, ce sont 10 milliards d’euros par an qui restent dans les caisses et ne sont pas distribués aux personnes les plus en difficulté.

Simuler pour soi ou pour les autres. Les personnes en situation précaire, susceptibles de percevoir ces prestations sociales, n’ont pas forcément accès à internet, ni à un ordinateur pour utiliser ce simulateur. Voilà pourquoi les pouvoirs publics insistent sur la dimension solidaire de ce nouvel outil numérique. « On peut simuler pour soi ou pour quelqu'un d'autre », expliquent les pouvoirs publics. « C'est un outil qui ne va pas régler le problème de ceux qui n'ont pas d'accès à Internet chez eux. Mais il va permettre d'apporter une réponse adaptée au plus grand nombre. Et cela inclut tous les bénévoles et travailleurs sociaux qui n'ont pas forcément une vue d'ensemble de toutes les aides… » Autrement dit, le simulateur s’adresse non seulement à ceux qui sont en  situation de vulnérabilité sociale, mais aussi à ceux qui les accompagnent.
Si vous êtes « aidant », si vous soutenez une personne de votre entourage en difficulté, le simulateur peut vous permettre de vous simplifier la vie à vous aussi.

Simulateur : https://mes-aides.gouv.fr/

D'autres articles qui pourront vous intéresser...
Changer de banque, c’est désormais plus facile 
Impôts à la source : ce qui va se passer en 2017 
Santé, divorce, impôts… : ce qui change en 2017 





 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.