Education

Bac : Tutos, applis, réseaux sociaux, les nouvelles méthodes pour réviser le bac !

27 avril 2017
Les nouvelles technologies ont fait irruption dans l’univers des lycéens qui révisent pour le baccalauréat. A côté des techniques de révision classiques (tableaux de révisions, fiches-résumés) les futurs bacheliers utilisent désormais tout ce qui fait partie de leur univers quotidien : internet, « tutos », applications, réseaux sociaux. Des compléments utiles aux révisions qui viennent compléter les bonnes vieilles méthodes classiques.
methode de révision pour le BAC
Vous avez certainement entendu vos enfants lycéens parler de « tutos »… Le concept est simple : des professeurs (très sérieux) créent des vidéos interactives (très ludiques) de quelques minutes à destination des lycéens pour les aider à décrocher leur Bac. Des outils gratuits dont les jeunes raffolent.
On trouve par exemple des résumés d’événements historiques, tous au programme du Bac, racontés par un professeur un peu farfelu qu’on rêverait tous d’avoir. Un autre enseignant dispense, lui, des cours de maths, niveau terminale S, en apparaissant avec son vrai visage mais avec un corps de personnage de bande dessinée ! Un troisième donne des cours d’anglais avec humour et avec un flegme très britanniques. Pour tous, «ces tutos apportent un soutien important à des élèves, qui ont laissé tomber ou négligé leurs cours. Ces vidéos redonnent confiance, le goût d’apprendre et remettent le pied à l’étrier… » Autre avantage : ces vidéos peuvent être visionnées sur smartphones et permettent aujourd’hui aux lycéens de réviser n’importe où : dans les moyens de transports ou dans une salle d’attente chez le médecin !

Connaissez-vous les gifs du Ministère de l’Éducation Nationale ?

Avec les vidéos sur internet, vos enfants peuvent suivre les cours à leur rythme et revenir autant de fois qu’ils le veulent sur un élément qu’ils ne comprennent pas, en appuyant sur « pause ». Sensibles aux images et aux vidéos, les élèves ont le sentiment de rester dans un monde qu’ils connaissent bien. A tel point que le Ministère de l’Éducation Nationale a investi lui aussi cet univers en mettant en ligne un site « Quand je passe le bac », qui accompagne les jeunes dans leurs révisions avec des conseils, «les 10 questions que tu n'oses pas poser sur le bac », mais aussi des gifs, ces petites vidéos qui tournent en boucle simplement pour se détendre ! D’autres lycéens font le choix de rejoindre des groupes sur les réseaux sociaux comme Facebook, qui proposent d’échanger des adresses ou de télécharger des contenus. Cette formule peut devenir particulièrement intéressante s’il s’agit d’un groupe créé avec les élèves de sa classe et son enseignant.

Les fiches traditionnelles ont encore de l’avenir devant elles !

Mais attention : à quatre semaines des premières épreuves du bac, le plus important est désormais de ne pas se perdre dans la masse de contenus numériques. Même sérieux, ces outils ne peuvent pas remplacer les fiches personnelles. En mai, mieux vaut désormais privilégier les sujets sur lesquels on n’est pas encore très au point et mettre les impasses (les cours mal ou jamais appris) au début des révisions. Conseillez à vos enfants d’alterner les matières et d’éviter de faire des maths pendant une journée entière, puis de l'histoire un autre jour, puis de la philo... Pour aborder la dernière ligne droite le plus sereinement possible, il faut aussi savoir faire des pauses, et relativiser : en 2016, le taux de réussite au bac était quand même de 88,5 % toutes filières confondues !