Santé et Forme

Choisir sa complémentaire santé

7 mai 2015
Disposer d’une complémentaire santé va devenir plus simple pour les salariés dès 2016 encore faut-il connaître ses besoins de couverture pour choisir la solution la plus adaptée.
choisir-sa-complementaire-sante
L’assurance maladie ne rembourse pas complètement les frais de santé payés. La complémentaire santé est là pour prendre en charge tout ou partie du reste à payer. A compter du 1er janvier 2016, les entreprises du secteur privé seront obligées de proposer une complémentaire à leurs salariés. Cette mesure ne concerne pas le secteur public, mais elle concernera en revanche toutes les entreprises privées de 1 à plusieurs milliers de salariés.
Les complémentaires proposées aux salariés garantiront la prise en charge d’un panier minimum de soins (ticket modérateur, tout ou partie du forfait journalier en cas d’hospitalisation, frais dentaires et optiques), le salarié et l’employeur se partageant à 50/50 le financement de cette complémentaire. Le salarié pourra s’il le souhaite (et si cela est prévu dans le contrat proposé par l’employeur), contracter à titre individuel, une sur-complémentaire offrant des garanties supplémentaires. Le surcout sera alors à la charge du salarié. Mais la généralisation des complémentaires à toutes les entreprises privées pourra indirectement aussi bénéficier aux fonctionnaires, si le conjoint travaille dans le privé. En effet, l’ensemble de la famille peut généralement bénéficier du contrat collectif d’un des deux parents. « Aujourd’hui, nous avons une complémentaire individuelle, mais nous allons regarder ce que va offrir l’entreprise de ma conjointe, cela pourrait être plus intéressant pour nous » souligne ainsi Thierry, gestionnaire des ressources humaines.

Des nettes différences sur les prix des complémentaire santé selon les régions

L’étude publiée par le site lecomparateurassurance.com, intitulée « tarifs mutuelle : étude exclusive des mutuelles en France par département », monte que différents critères jouent sur le prix d’une complémentaire santé. L’âge, les garanties, mais aussi la situation géographique ont un impact sur le coût. Ainsi, « les zones urbaines consomment plus que les autres population en terme de santé ». De même, « les zones denses et plus défavorisées économiquement sont ainsi plus consommateurs de santé, car la population est en plus mauvaise santé ». Cette sur ou sous consommation sera plus ou moins répercuté dans le prix de la complémentaire. Aussi, quelque soit le type de population concerné par l’étude (jeunes actifs, travailleur non salarié, sénior et famille), Paris et l’Ile de France sont les régions les plus chères, aux cotés des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes. Les départements dont le tarif des complémentaires est le moins élevé, sont les Landes, la Loire-Atlantique et les départements de Bretagne.

Ne pas oublier les enfants

Certes, le coût et les garanties offertes permettront de choisir au mieux sa complémentaire, Mais Thierry de rajouter « lorsque l’on a choisi notre complémentaire, nous avons aussi regardé les prises en charges offertes sur les enfants. Et on a bien fait, car notre fille a enchainé pendant un an maladies infantiles, rhumes, bronchites, comme souvent lorsqu’ils sont en crèche ». D’ailleurs, plusieurs complémentaires proposent des postes de remboursement liés aux enfants, comme la vaccination, l’optique, l’orthodontie …. Il est donc recommandé de faire le tour des différentes offres en fonction des besoins et de comparer pour trouver la complémentaire santé la mieux adaptée à votre situation.