Comprendre la retraite de base

Droit à l’information à la retraite : mieux se préparer pour demain !

10 février 2014

En 2003, la loi a créé un véritable service public d'information sur les retraites, à destination de l'ensemble des assurés et donc, des agents hospitaliers. Le système s'est rôdé au fil des années et propose désormais de plus en plus d'informations personnalisées à la demande...
Droit d'information à la retraite

Avant 2003, obtenir des informations sur sa retraite quand on était encore en activité relevait souvent du parcours du combattant. Il était même quasiment impossible d'obtenir un relevé du nombre de trimestres effectués, sauf dans des situations particulières, par exemple en cas de divorce. Résultat : les assurés découvraient souvent en toute fin de carrière les informations dont disposaient les caisses de retraite. Et si elle étaient erronées ou incomplètes, il fallait tout rectifier en faisant appel à de lointains souvenirs, parfois avec 40 ans de retard !

La loi du 21 août 2003 sur la réforme des retraites a tout changé. Elle a instauré un « droit à l'information sur les retraites pour tous les assurés ». Tout ne s'est pas fait du jour au lendemain : la loi a prévu une « montée en puissance » progressive de ce dispositif. 10 ans après, le système est désormais bien rôdé.

Des informations communiquées pendant la carrière

Aujourd'hui, nous recevons des informations sur la retraite tout au long de notre vie professionnelle :

- En début de carrière, dans l'année qui suit les deux premiers trimestres de cotisation, un document d’information sur la retraite est envoyé à tous les nouveaux assurés qui cotisent pour la première fois à une caisse de retraite.
60 000 documents ont été adressés en 2012. « J'ai reçu un mail m'expliquant comment  j'allais acquérir mes droits et me rappelant que si je prenais un temps partiel, il y aurait forcément des conséquences sur mes droits à la pension... » se souvient Sonia, infirmière débutante dans le Loiret.

- A partir de 35 ans, un assuré reçoit tous les 5 ans un «Relevé de Situation Individuelle » (RIS) qui recense toutes les périodes cotisées enregistrées par l’ensemble des caisses de retraite auxquelles il a été affilié.
Depuis janvier 2012, l’assuré peut même consulter et télécharger à tout moment un RISE (Relevé de Situation Individuelle en ligne) directement à partir du site  Internet d’une caisse de retraite à laquelle il a cotisée. Fin 2012, le million de demandes en ligne a été dépassé.

- A partir de 55 ans, ces relevés sont complétés d’une « Estimation indicative globale » de la future pension, selon l’âge de départ à la retraite. « Cela donne une idée assez précise du montant de sa future pension, ou au moins une tendance... » raconte Bastien, un ambulancier qui vient de fêter ses 58 ans.

Solliciter soi-même un entretien de mi-carrière

Mais ce n'est pas tout ! Vous pouvez aussi solliciter vous-même des informations. A partir de 45 ans, les assurés peuvent bénéficier, à leur demande, d’un entretien individuel (Entretien Information Retraite), appelé aussi « entretien de mi-carrière » portant sur les droits qu’ils se sont constitués et leurs possibles évolutions. « C'est quand même plus facile de rectifier le tir en cas d'erreur quand on est en milieu de carrière, c'est  plus frais dans notre esprit... 30 ou 40 ans après les événements, on oublie  forcément... », souligne Bernadette, infirmière dans le Doubs, qui vient elle-même de bénéficier d'un EIR.

« Et c'est très facile de l'obtenir ! »
Concrètement, après avoir effectué votre demande sur le site Internet de votre caisse de retraite, vous recevrez votre relevé de carrière. Une fois les vérifications et ajustements éventuels effectués, un collaborateur de la Caisse des Dépôts vous communiquera des simulations du montant potentiel de votre future pension...

En 2013,  3 255 agents de la fonction publique, hors fonctionnaires d'Etat, ont sollicité un entretien information retraite (EIR), contre 2581 en 2012. Preuve que l'information a progressé. Mais les agents publics s'y prennent plutôt au dernier moment puisque les deux tiers des EIR sont demandés après 55 ans, donc peut-être un peu trop tardivement pour un entretien de mi-carrière !
Bientôt, avec un nouvel outil interactif en ligne, il sera possible d'obtenir en temps réel, et à tout âge, des estimations du montant de sa future retraite. Ces chiffres s'appuieront non seulement sur les données réelles de carrière détenues par les régimes, mais aussi sur différentes hypothèses de carrière future que les assurés pourront choisir.

Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur le site de la CNRACL pour les hospitaliers et plus généralement, pour tous les actifs, sur le site du GIP Info retraites.