Formation

Formation : simulation médicale high tech au CHU d’Amiens

30 janvier 2017
Depuis un an, SimUsanté, le plus grand centre de simulation médicale d’Europe, est implanté au CHU d’Amiens. Destiné aux étudiants et aux personnels médicaux (infirmières, aides soignantes, sages femmes...), il a déjà accueilli plus de 6000 personnes pour des formations courtes et ciblées qui durent deux à trois jours en moyenne.
formation simulation medicale high-tech

Formation et pédagogie des soignants

Situé dans l’enceinte même du CHU d’Amiens-Picardie, le centre SimUsanté propose sur plus de 4000 m2, une centaine de formations ! La pédagogie mise en place est fondée sur la reconstitution minutieuse de l’environnement de travail du soignant : chambre d’hôpital, accueil des urgences, salle d’imagerie, bloc opératoire, salle de naissances… Tout a été aménagé comme dans un hôpital ! Chacun des 51 espaces ainsi créés ont été équipés de matériel de haute technologie : on trouve même ici le seul scanner pédagogique de France ! Pour un meilleur apprentissage dans tous les secteurs d’intervention, le centre a aussi reconstitué le domicile d’un patient (pour la simulation d’une intervention d’une équipe d’urgentistes), une officine, et même un cabinet médical de médecine libérale… Dans chacun des espaces mis en place, des étudiants ou des praticiens en formation sont confrontés, soit à des figurants « bien vivants » qui jouent les patients, soit à des mannequins bourrés d’électronique ! On peut ainsi croiser sur place un interne en 3ème année de neurochirurgie qui opère un mannequin de la colonne vertébrale. Il doit lui poser des vis dans les vertèbres grâce à un robot high tech. Au même moment, dans une autre salle, plusieurs étudiants qui aspirent à devenir infirmiers, sont confrontés à un arrêt cardiaque : à tour de rôle, ils entament avec vigueur un massage du cœur comme s’il s’agissait d’une véritable urgence ! « Bien sûr, le stress n’est pas le même que dans la vraie vie, » raconte Elise, étudiante, qui vient d’être confrontée à l’exercice, « mais les circonstances sont tellement proches de la réalité qu’on finit par y croire et on se concentre comme si la vie du patient était en jeu ! »

Des interventions filmées puis débriefées par des formateurs

Plus loin, une étudiante en 3ème année de formation sage-femme assure son premier accouchement… La future maman est un mannequin, le bébé est en latex, mais les directives que doit donner l’étudiante sont bien réelles : « Poussez, madame, poussez, on y est presque ! » Pour parfaire l’apprentissage, toutes les interventions sont filmées puis débriefées par les formateurs. Les erreurs sont systématiquement repérées, décortiquées, et commentées. Une centaine de formateurs se relaient tout au long de l’année : « Cet espace permet à tous les professionnels hospitaliers de travailler ensemble afin de développer et renforcer les compétences techniques, relationnelles et organisationnelles » expliquent les responsables du centre. Leur ambition : développer la pédagogie par la pratique et par l’exemple !

Retrouvez également dans votre blog, d'autres articles en rapport avec la vie professionnelle à l'hôpital :

On peut désormais valider ses années d’études infirmières pour le départ à la retraite ! 

Des cellules souches dans le cerveau pour lutter contre les séquelles d’un AVC !

Des robots à l’hôpital pour aider les infirmiers et les aides soignants !