Famille

Les mamans quadras sont de plus en plus nombreuses !

10 novembre 2016
Aujourd’hui, un nouveau-né sur 20 a une mère de 40 ans ou plus ! Un record absolu en France depuis 70 ans ! Comment expliquer le « boom » des mamans quadras ? Par les progrès de la science mais aussi et surtout par les bouleversements de notre société : les femmes préfèrent désormais, comme les hommes, se réaliser dans leurs carrières professionnelles avant de devenir des mères. Quelles soient infirmières, secrétaires, chef de projets, stylistes, aides-soignantes… les mamans quadras sont fières de l’être et elles le disent !
mamans quadras de plus en plus nombreuses
Selon un rapport de l’INSEE publié en octobre 2016, sur 799 000 bébés nés en 2015, 5 % ont une maman de 40 ans et plus ! Il n’y a jamais eu autant de mamans de 40 ans depuis 1946 !
« A l’époque, les naissances tardives correspondaient, la plupart du temps, à des petits derniers de familles nombreuses pas toujours désirés », explique Laurent Toulemon, démographe à l’Institut National des Etudes démographiques (INED). Et il ajoute : « ce n’est plus le cas aujourd’hui… » En effet, avec le développement des méthodes de contraception, les naissances sont désormais planifiées. « Le premier enfant nait plus tard qu’avant, en moyenne quand la mère a 28 ans, contre 24 ans dans les années 70 », explique Isabelle Robert-Bobée, chercheur à l’INSEE. Et comme le premier enfant naît plus tardivement, la mère est plus âgée quand les enfants suivants viennent au monde et ainsi de suite… C’est l’effet domino ! Voilà pourquoi les mères de 40 ans sont de plus en plus nombreuses !

Des causes sociologiques

Cette évolution a aussi des causes sociologiques : dans le couple aujourd’hui, l’homme n’est plus systématiquement le plus âgé. De plus en plus souvent, la femme a quelques années de plus que l’homme, donc mathématiquement, elle a son premier enfant plus tardivement qu’avant. « J’ai voulu avoir de l’expérience dans mon métier d’infirmière, avant de devenir maman pour la première fois» En 2016, le modèle de la maman au foyer et de mère de famille nombreuse a définitivement volé en éclats. Les femmes pensent à se réaliser dans leur carrière professionnelle avant d’endosser le rôle de maman. « J’ai voulu avoir de l’expérience dans mon métier d’infirmière, avant de devenir maman pour la première fois », confirme Aurélie, qui travaille depuis 5 ans aux urgences d’un hôpital de l’est de la France.» Aujourd’hui, elle est enceinte de son premier bébé à l’âge de 29 ans. Florence, aide-soignante dans un hôpital du Calvados, a carrément choisi d’avoir son premier enfant à 44 ans : « Je savais que l’horloge biologique tournait, mais j’avais envie de faire ma vie avant quand même… A 20 ans, je n’étais pas prête et surtout, je n’avais pas trouvé l’homme avec qui j’aurais envie d’avoir un enfant…»

Les progrès de la science

Ce bouleversement a été rendu possible grâce aux progrès de la science et au développement des techniques de procréation médicalement assistées. Grâce aux progrès de la science, le taux de fécondité des femmes de 40 à 49 ans a beaucoup progressé ces dernières années. En 2015, 1000 femmes issues de cette tranche d’âge ont donné naissance à 9 enfants, contre tout juste 3 enfants en 1980. « Grâce à la stimulation ovarienne, des femmes qui autrefois pensaient avoir dépassé l’âge limite, peuvent désormais envisager une grossesse… » explique encore Laurent Toulemon. Mais il note quand même que les naissances au delà de 45 ans restent toujours très rares.