Santé et Forme

Lutte contre le tabagisme : le paquet de cigarettes neutre fait son apparition en France!

17 juin 2016
Depuis le 20 mai 2016, les fabricants de cigarettes ne doivent plus produire que des emballages sans logo, avec des photos très choquantes sur 65 % de la surface du paquet. Seuls ces nouveaux emballages doivent être livrés aux buralistes. Mais ils n’apparaitront vraiment que dans 6 mois quand tous les stocks seront écoulés et quand ce sera obligatoire, le 1er janvier 2017. Cette mesure sera-t-elle suffisante pour faire baisser le nombre de fumeurs en France ? 
lutte-contre-tabagisme-paquet-cigarette-neutre-france
C’était une des mesures les plus spectaculaires de la loi Santé,  définitivement adoptée le 17 décembre 2015 : les industriels ne sont plus autorisés à fabriquer des paquets avec l’ancien emballage pour la France depuis le 20 mai 2016. Les buralistes pourront cependant continuer à écouler les stocks jusqu'au... 1er janvier 2017.
A quoi ressemblera le paquet neutre ? Ce sera un paquet « vert olive » pour tous, illustré par une image choc des dégâts causés par le tabac. Cette photo repoussante viendra recouvrir les deux tiers du paquet (contre 30 à 40 % sur les paquets actuels). Il y aura aussi les recommandations sanitaires habituelles : « Fumer tue » ou « Fumer nuit gravement à la santé ». La marque pourra s’afficher, mais en tout petit. En fait, c'est une première européenne. Le Royaume-Uni et l'Irlande se sont lancés en même temps que nous, mais se donnent un an pour uniformiser tous les paquets. D'autres pays devraient suivre : la Hongrie, la Norvège, la Finlande et la Suède étudient l'idée. L’Australie a été le premier pays au monde à mettre en place le paquet neutre. Quels sont les enjeux ? En France, un tiers de la population est fumeuse. Le tabac est responsable de 80 000 morts par an. Soit plus de 200 décès par jour. Le paquet neutre permettra-t-il de faire baisser ces chiffres inquiétants ? L’objectif est de supprimer le rôle marketing du paquet de cigarettes et de ne plus le rendre attractif. Jusqu’à présent, comme les fabricants de cigarettes n’avaient pas le droit de faire de la publicité, ils se servaient du paquet pour en faire la promotion. La nouvelle loi ne les permettra plus d'utiliser ce support. Les formes « design » et les couleurs glamour vont disparaître. Seul message désormais véhiculé : la dangerosité du tabac.  

Dans 10 ans, le nombre de fumeurs doit passer sous la barre des 20 % de la population

  Difficile aujourd’hui de prévoir si ces nouvelles mesures seront efficaces. Les pouvoirs publics se sont donné des objectifs précis : dans cinq ans, le nombre de fumeurs doit avoir chuté de 10 %. Dans dix ans, il devra être passé sous la barre de 20 % de la population, comme en Grande-Bretagne, contre 30 % aujourd'hui en France. Dans vingt ans, 95 % des jeunes devront être non-fumeurs.

Mais aussi le prix du paquet

Mais les pouvoirs publics savent aussi que le paquet neutre seul ne suffira pas à atteindre ces objectifs très ambitieux, surtout chez les jeunes. Pour eux, l’effet dissuasif, c’est le prix du paquet. Voilà pourquoi la ministre de la santé pense déjà à un nouveau relèvement du prix du tabac. C'est ce que demandent les associations de lutte contre le tabagisme. En effet, les ventes de tabac sont reparties à la hausse l'an dernier : +1,6 % en volume, après des années de baisse. Au premier trimestre la situation ne s'est pas franchement arrangée : +1 % pour les cigarettes, + 4 % pour le tabac à rouler. Le tabagisme ne recule plus vraiment et il a même tendance à croître chez les jeunes de 15 à 25 ans. La prochaine étape sera peut-être le relèvement du paquet de cigarettes à 10 euros !