Vie à l'hôpital

Accueil des personnes handicapées dans les structures : où en est-on en France ?

3 décembre 2020

En France, le handicap touche 12 millions de personnes. La prise en charge des enfants, adolescents et adultes, nécessite un accueil dans des services ou des établissements hospitaliers. Mais où en est-on alors que le handicap moteur, sensoriel, psychique ou mental fait partie des priorités du gouvernement ? L’enquête ES-Handicap, menée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), apporte des éléments de réponse. Selon les chiffres recueillis en 2018, la capacité d’accueil est en hausse de 4,4% par rapport à 2014, avec 21 420 places supplémentaires pour les personnes handicapées.
Accueil personnes handicapées

Une capacité d’accueil en hausse entre 2014 et 2018

La capacité d’accueil pour certaines pathologies a été renforcée ces dernières années. C’est le cas pour l’autisme, avec 6 000 nouvelles places ouvertes dans des services agréés.

Au total, 510 620 places existent dans 12 430 structures (chiffres 2018), dont 33% sont destinées aux enfants et adolescents handicapés (4 170 structures). Au cours des dernières années, la Drees relève une augmentation du nombre des petites structures. Les Instituts thérapeutiques éducatifs et psychologiques (Itep) par exemple, reçoivent en moyenne 34 personnes, au lieu de 46 en moyenne dans les établissements pour enfants et adolescents handicapés.  

Quelle répartition des personnels hospitaliers dans les établissements et services médico-sociaux ?  

Plus de places… mais aussi plus de personnels hospitaliers ! Les effectifs aussi sont en hausse de 5 % entre 2014 et 2018. 336 300 hospitaliers exercent dans des établissements et services médico-sociaux, soit presque un tiers des 1,173 million d’agents dans la Fonction publique hospitalière (FPH). Les ¾ des effectifs sont des femmes, et la moyenne d’âge est de 44 ans. Une majorité des agents exerce un métier d’éducation, pédagogique ou social. Ils travaillent surtout dans les instituts médico-éducatifs (IME), dans les Itep ou encore dans les établissements pour jeunes déficients sensoriels : ce sont en effet des structures qui ont des objectifs éducatifs importants.

Le personnel paramédical (qui représente 19% des effectifs avec les psychologues) exerce le plus souvent dans des établissements pour les enfants polyhandicapés, ou encore les instituts d’éducation motrice (IEM), les maisons d’accueil spécialisées (MAS) ou les foyers d’accueil médicalisés (FAM).