Infos clés sur la retraite

Avez-vous reçu votre Relevé Individuel de Situation Retraite (RIS) pour vous aider préparer votre future retraite?

21 février 2019

Tout au long de votre carrière, vous recevez des documents de votre Caisse des retraites (CNRACL pour les agents fonctionnaire et CNAV pour les contractuels) qui vont vous aider à préparer votre retraite et à y voir plus clair sur ce qui vous attend demain. Parmi eux : le Relevé Individuel de Situation (RIS). Il vous est adressé pour la première fois à 35 ans puis tous les 5 ans, à 40 ans, 45 ans, 50 ans et jusqu’à l’âge de 55 ans, par courrier ou en version numérique.
Ce relevé reprend la liste de vos emplois (en cas d’erreur, vous pouvez demander une modification) et un récapitulatif de tous les trimestres que vous avez cotisés et validés depuis votre entrée dans la vie active. Ce document peut paraître parfois un peu décourageant car il nous permet à tous de prendre conscience de la difficulté de valider, sur toute une carrière, le nombre de trimestres requis pour un départ à la retraite à taux plein (montant maximum de la pension) et ne pas subir de décote (baisse définitive de la pension). Difficile en effet d’atteindre le plancher requis : entre 167 et 172 trimestres. Mais il existe des solutions pour y remédier  comme par exemple en adhérant à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice. Avec cette solution, vous pouvez, dès aujourd’hui mettre en place un complément de revenu pour demain !
Relevé de situation Individuelle RIS

Depuis la réforme de 2003 sur les retraites, la loi oblige votre Caisse de retraite (CNRACL pour les agents fonctionnaires et CNAV pour les contractuels) à vous tenir régulièrement informé sur le déroulement passé votre carrière. Et c’est dans cette optique que les pouvoirs publics ont créé le Relevé Individuel de Situation Retraite ou RIS. C’est un petit dossier de plusieurs pages qui vous est envoyé pour la première fois à l’âge de 35 ans puis tous les 5 ans jusqu’à 55 ans.

En 2019, les actifs qui recevront leur RIS sont ceux nés en 1969 (50 ans), 1974 (45 ans), 1979 (40 ans) et 1984 (35 ans).

Ce document récapitule, année après année, la liste de vos emplois et le nombre de trimestres retraite que vous avez validés (4 trimestres par an au maximum).

Voici précisément ce que vous recevez tous les 5 ans :

  • une lettre d’accompagnement ;
  • une synthèse de vos droits à retraite connus au 31 décembre de l’année précédente ;
  • le nombre de trimestres validés pour votre retraite de base (durée d’assurance totale) ;
  • le nombre de points pour votre retraite complémentaire (ou de base) ;
  • un feuillet pour chaque organisme de retraite auquel vous avez cotisé
  • un document d’information générale.

Si vous n’avez pas 35 ans, vous ne l’avez encore pas reçu mais si vous souhaitez néanmoins savoir à quoi il ressemble, cliquez ICI.

En cas d’erreur dans votre RIS, vous pouvez demander à votre employeur de rectifier

En cas d’erreur dans le relevé, c’est à vous de demander qu’elle soit corrigée. Si l’anomalie concerne une période effectuée auprès de votre employeur public actuel, vous devez lui demander d’effectuer la rectification. Mais si elle concerne une période effectuée auprès d’un autre service public, vous devez demander à votre employeur actuel de faire le nécessaire pour obtenir auprès de votre ancien employeur les renseignements utiles. Attention : dans ces deux cas, c’est bien votre employeur public actuel qui effectue une demande de RIS rectificatif pour votre compte via les services dématérialisés mis à sa disposition.

Enfin, si l’anomalie concerne une période effectuée auprès d’un employeur privé, vous devez vous mettre en relation avec le régime concerné pour obtenir la rectification.

Depuis 2018, si vous possédez un espace personnel sur le site de la CNRACL ou de la CNAV, les documents ne sont plus envoyés chez vous par la Poste. Ils sont mis à votre disposition directement dans votre espace personnel et vous êtes prévenus par mail. Si vous n’avez pas encore créé d’espace personnel, vous pouvez le faire en cliquant directement ICI.

Le RIS permet de prendre conscience que le nombre de trimestres requis pour partir à taux plein sera souvent difficile à atteindre

La consultation régulière de votre RIS est indispensable car ce document vous permet de prendre conscience de la progression de votre carrière et du nombre de trimestres retraite acquis au fur et à mesure des années. Mais à raison de 4 trimestres par an, il permet aussi de constater que le nombre de trimestres nécessaire pour partir à la retraite à taux plein (entre 167 et 172 trimestres selon votre situation) sera souvent difficile à atteindre.
Un rapide calcul vous permettra de comprendre qu’il vous manquera peut être des trimestres au moment du départ, ce qui entrainera une baisse définitive de votre pension (décote).

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) vous permet d’anticiper cette baisse de revenus au moment du départ à la retraite. En cotisant dès maintenant à la CRH, vous vous assurez un complément de revenu le moment venu surtout quand on sait qu’aujourd’hui que la chute des revenus des hospitaliers à la retraite est en moyenne de 40 %.

Pour découvrir tous les avantages d'une complémentaire retraite pour votre future retraite
cliquez ici

 

Vous pouvez faire une estimation gratuite de votre retraite de base
cliquez ici

 

La semaine prochaine, dès le 28 février, retrouvez ici un nouvel article sur un autre document que vous recevrez cette fois l’année de vos 55 ans : le relevé d'estimation indicative (EIG). Il vous donnera, en plus, une estimation de votre future pension, quelques années avant votre départ.