Complémentaire retraite

Complémentaire Retraite des Hospitaliers : des cotisations souples qui s’adaptent à vos moyens !

15 février 2018

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers, dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice, permet de s’assurer des revenus complémentaires au moment du départ à la retraite. Et pour vous permettre de vous affilier dès le début de votre carrière, le dispositif offre une grande souplesse : c’est vous qui choisissez votre taux (entre 2,5 et 5,5% de votre traitement indiciaire brut), et donc le montant de votre cotisation. Vous pouvez même changer de taux, suspendre provisoirement vos versements, et les reprendre, sans frais, ni pénalité en cas de besoin.  
cotisations complementaire retraite des hospitaliers CRH

Préparer sa retraite quand on est encore en activité, cela ne va pas de soi. On pense d’abord à rembourser son prêt immobilier, à cotiser pour une mutuelle santé ou à financer les études des enfants. Et pour la retraite, on se dit qu’on aura bien le temps « d’y penser plus tard ».
Erreur fatale ! Car y penser plus tard, c’est souvent y penser trop tard !
La baisse de revenus des agents hospitaliers au moment  du départ à la retraite est en moyenne de 40 %. Pour une raison simple : tout au long de votre carrière, en plus de votre traitement de base, vous percevez des primes qui ne sont quasiment pas prises en compte dans le calcul de votre pension de retraite. Et la chute de revenus se produit du jour au lendemain, quand l’activité cesse.
La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), offre la possibilité de compenser en douceur cette baisse programmée des revenus. Vous cotisez chaque mois pendant votre période d’activité et la Complémentaire Retraite des Hospitaliers vous garantit une rente à vie quand vous partez à la retraite.

Le montant de votre cotisation de complémentaire retraite

2,5 %, 3,5%, 4,5%, ou 5,5% du traitement indiciaire brut : à vous de décider !

Le dispositif proposé offre une grande souplesse : vous pouvez adapter la préparation de votre retraite à votre rythme, selon vos possibilités.
Vous choisissez ainsi librement votre taux de cotisation : 2,5 %, ou 3,5 %, ou 4,5% ou 5,5 % de votre traitement indiciaire brut, c’est vous qui décidez !
Le tableau ci-dessous vous présente des exemples de cotisations en fonction de différents exemples de traitement.

 

Traitement indiciaire mensuel brut

Cotisation mensuelle avec un taux de
2,5 %

Cotisation mensuelle avec un taux de
3,5 %

Cotisation mensuelle avec un taux de
4,5  %

Cotisation mensuelle avec un taux de
5,5 %

1350 euros

34 euros

47 euros

61 euros

74 euros

1650 euros

41 euros

58 euros

74 euros

91 euros

1900 euros

47 euros

66 euros

85 euros

104 euros

2350 euros

59 euros

82 euros

106 euros

129 euros

 

Important : en cas de difficulté passagère ou si vous êtes confronté à des dépenses exceptionnelles, vous avez la possibilité de suspendre votre cotisation, puis de reprendre les versements, ou changer de taux de cotisation, sans frais ni pénalité.

Dans notre tableau, prenons l’exemple d’un agent hospitalier rémunéré 1900 euros bruts par mois. Il a fait le choix d’un taux de cotisation de 4,5 %. Il cotise donc chaque mois 85 euros.

Mais notre agent doit faire face à des charges provisoires imprévues : le remplacement de sa voiture ! Il opte pour un crédit de 2 ans pour financer son achat et décide, pendant cette période, de diminuer son taux de cotisation et de choisir le moins élevé : 2,5 %. Ses versements s’élèveront désormais à 47 euros par mois au lieu de 85 euros. Il pourra ensuite choisir de revenir à son taux initial s’il le souhaite !

 Pour vous renseigner sur les nombreux avantages offerts par la Complémentaire Retraite des Hospitaliers ou pour vous affilier directement, cliquer ICI