Complémentaire retraite

Complémentaire retraite des Hospitaliers : les atouts d’une gestion des actifs financiers

9 juillet 2020

La gestion précautionneuse des placements fonds de la CRH, depuis l’origine, a permis de sécuriser le régime pendant la crise sanitaire du COVID-19. Explications.
actifs-financiers-epargne-retraite-crh

Une gestion prudente des versements

Pour assurer la pérennité du régime, les 4 milliards d’euros issus des cotisations des affiliés et des produits financiers qu’elles génèrent sont gérés avec une grande prudence avec une vision sur le très long terme. La règle numéro 1 pour Allianz, assureur du régime et gestionnaire délégué du fonds : garantir le capital épargné. L’Europe lui impose d’ailleurs, comme à tous les assureurs, de respecter cet engagement par des choix prudents en matière de placements financiers. Ainsi, au 31 décembre 2019, le portefeuille était composé de 87% d’obligations européennes, des emprunts long terme d’États et de très grandes entreprises, 12% d’actions de grandes entreprises européennes et d’investissements immobiliers.

Un fonds en euros pour la CRH

Dans un fonds en euros, les sommes placées sont réparties entre les participants et les placements se font sur des emprunts d’état ou d’obligations de grande entreprise. C’est la méthode utilisée pour garantir un capital ; celle retenue par Allianz pour la Complémentaire Retraite des Hospitaliers dont le C.G.O.S. est l'association souscriptrice. L’autre méthode qui peut être proposée par les assureurs et que n’a pas choisi la CRH, c’est le placement en unités de compte. Chaque bénéficiaire détient alors des parts du fonds : des unités de compte. Ce placement est plus sensible aux aléas de la finance car investi en majorité sur des marchés actions. En effet, la valeur de l’unité de compte peut évoluer et en conséquence, le capital de l’épargnant aussi.

Les valeurs du C.G.O.S. sont respectées

Le C.G.O.S. donne son avis sur les placements. Ses représentants demandent notamment des informations sur le respect des valeurs environnementales, sociales et de gouvernance des investissements. Les analystes d’Allianz rendent compte d’une observation rigoureuse des orientations éco-responsables, sociales mais aussi des rémunérations des dirigeants, du choix des sous-traitants ou encore du respect de la parité dans les organes de décision des organisations.