Métiers et Carrières

Journée des sages-femmes  : à la découverte de leur métier !

5 mai 2021

Le 5 mai, en France comme dans une cinquantaine de pays, c’est la Journée internationale des sages-femmes. Une façon de rendre hommage au travail réalisé par ces soignants et soignantes qui mettent les bébés au monde… mais aussi de se pencher sur l’évolution de leur rôle. Connaissez-vous leurs missions ? Comment devenir sage-femme ?

Sage-femme, un rôle essentiel auprès des femmes

Les livres d’histoire ne manquent pas d’exemples de la place de la sage-femme auprès des futures mamans. Dans l’Antiquité, elles ont un rôle de protection de la mère et de l’enfant. Au Moyen-âge, ce sont des matrones qui pratiquent les accouchements : leurs compétences sont respectées, le plus souvent acquises à force d’expérience.

Mais depuis, le rôle des sages-femmes a beaucoup évolué, en particulier ces dernières années. Ces soignantes prennent en charge 80 % des accouchements normaux, et elles s’occupent du suivi avant, pendant et après la grossesse. Elles assurent aussi le suivi gynécologique et la prescription d’une contraception, même auprès des femmes qui ne sont pas enceintes.
Depuis 2016, les sages-femmes peuvent pratiquer l’interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse, et s’occuper de la vaccination des tout-petits et de leur entourage. Elles accompagnent les patientes dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation (PMA).

Le métier s’est aussi ouvert aux hommes depuis 1982, même si les maïeuticiens restent rares : ils ne représentent que 2,7 % des effectifs.  Comme les femmes, ils exercent aussi bien à l’hôpital que dans le privé, ou en médecine de ville.

La formation aussi a évolué : comment devenir sage-femme ?

Depuis la rentrée 2020-2021, la première année commune aux études de santé (PACES) ne fait plus partie du cursus pour devenir sage-femme : elle a été remplacée par une première année en filière MNOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie et Pharmacie). Les futures sages-femmes peuvent intégrer l’une des 35 écoles en France dans le cadre du Parcours d’Accès Spécifique Santé (PASS) ou la Licence Accès Santé (LAS). La formation dure ensuite quatre ans, en vue d’obtenir un diplôme d’Etat. Il existe aussi des passerelles pour les infirmières qui souhaitent intégrer le cursus en 2e ou 3e année.