Complémentaire retraite

La nouvelle offre de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers  : encore plus de liberté pour vous !

5 février 2020
Créée en 1963, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice), évolue une nouvelle fois vers un dispositif encore plus souple pour vous, imaginé après le vote de la loi Pacte en avril 2019. Le principe de base de ce plan d’épargne retraite (PER) reste le même : vous cotisez pendant votre carrière pour vous constituer un complément de revenu pour votre retraite. Jusqu’à présent, vous pouviez soit opter pour une rente trimestrielle à vie, soit décider de percevoir une petite partie en capital (10 % ou 20 %) au moment du départ à la retraite, le reste étant versé sous la forme d’une rente trimestrielle à vie.
Ce dispositif s’élargit encore  en 2020, car vous avez désormais 4 choix possibles pour percevoir votre complémentaire retraite.
Option 1 : votre épargne vous est reversée dans son intégralité (100 %) sous forme d’un capital en une ou plusieurs fois.
Option 2 : vous choisissez de percevoir une rente trimestrielle à vie comme avant.
Option 3 : vous utilisez votre épargne retraite comme une « cagnotte » dont vous disposez selon vos envies et besoins.
Option 4 : vous choisissez « à la carte » une combinaison de 2 ou 3 de ces options : capital et/ou rente et/ou « cagnotte ».

Autre avantage complètement nouveau : vous pouvez désormais percevoir un capital pendant la période de cotisation (donc avant de partir à la retraite) si c’est pour acquérir une résidence principale, que vous soyez primo-accédant ou non. Ces dispositifs s’appliquent aux nouveaux affiliés depuis le 1er janvier 2020. Si vous êtes déjà cotisant, ce système plus favorable vous sera appliqué automatiquement au 3ème trimestre 2020.
nouveautes-epargne-retraite-2020

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers a noué avec ses affiliés une longue relation : elle existe depuis près de 60 ans, elle a été créée par des hospitaliers pour les hospitaliers, pour garantir à chaque agent un complément de revenu à la retraite. Et grâce à cette proximité, elle sait anticiper les besoins et les attentes des hospitaliers. C’est dans cet esprit que la Complémentaire Retraite des Hospitaliers a imaginé un système où chacun pourrait choisir, en fonction de son budget, son taux de cotisation et donc le montant de sa cotisation mensuelle. C’est aussi pour être à l’écoute des agents hospitaliers, qu’elle proposait jusqu’à maintenant à ses affiliés de percevoir ce complément de revenu, soit sous la forme d’une rente trimestrielle à vie, soit d’en percevoir une partie sous forme de capital (immédiatement et en une seule fois) à hauteur de 10 % ou 20 %, le reste étant versé sous forme de rente. Ce principe a été imaginé pour répondre aux demandes des agents qui pouvaient avoir besoin d’une partie du capital pour démarrer leur « nouvelle vie de retraité », faire des travaux chez eux, partir en voyage, ou aider leurs enfants et petits-enfants… C’est cette écoute attentive des besoins qui a fait naître les nouvelles options.

En 2020, grâce au nouveau dispositif, 100 % de l’épargne constituée peut être perçue en capital au moment du départ à la retraite

Mais quand, en avril 2019, le C.G.O.S. a pris connaissance de la loi Pacte et son volet réformant l’épargne retraite, il a décidé de s’en saisir pour imaginer un nouveau dispositif, encore plus souple et qui vous offre des possibilités nouvelles.

C’est désormais 100 % du capital (nous parlons bien de la totalité du capital !) qui peut être perçu par l’agent bénéficiaire au moment de son départ à la retraite ! Vous en choisissez aussi les modalités de perception : la totalité en une seule fois ou des versements programmés dans le temps. Vous pouvez aussi décider de percevoir votre épargne comme avant, uniquement sous la forme d’une rente trimestrielle versée à vie. De même, vous avez la possibilité d’utiliser votre épargne retraite comme une « cagnotte ». Selon vos besoins, vous puisez dans cette réserve comme il vous plaira. Enfin, pour vous offrir encore plus de liberté, vous pouvez décider de combiner « à la carte » l’un des 2 ou 3 de ces possibilités.

Les affiliés pourront désormais percevoir leur capital majoré des intérêts de façon anticipée,  pendant la période de cotisation, si c’est pour acquérir une résidence principale

L’autre grand changement concerne la possibilité de percevoir son capital de façon anticipée, pendant la période de cotisation, quand on est encore en poste. Cela existait déjà dans des cas très précis encadrés par la loi, par exemple en cas d’invalidité, de décès du conjoint, ou de surendettement… Mais les affiliés pourront désormais aussi sortir en capital pendant la période de cotisation, si c’est pour acquérir une résidence principale, que l’affilié soit propriétaire pour la première fois (primo-accédant) ou pas.

A noter :  depuis le 1er janvier 2020, les nouveaux cotisants sont directement affiliés au nouveau dispositif beaucoup plus avantageux. Pour les 164 000 cotisants actuels, le transfert de leurs droits aura lieu automatiquement à la fin du 3ème trimestre 2020.

En revanche, les 189 000 retraités, qui perçoivent déjà leur retraite complémentaire CRH, ne sont pas concernés par ces nouvelles dispositions et continueront à bénéficier du versement de leur rente selon les modalités antérieures.