Argent et Impôt

Pensions de retraites : elles progresseront à peine en 2019 et 2020

20 septembre 2018
Alors que les retraités auraient pu espérer une revalorisation des pensions de 1,6 % (taux d’inflation annuel), les pouvoirs publics ont annoncé fin août que cette hausse ne serait que de 0,3 % en 2019 et en 2020. C’est une nouvelle « douche froide » pour les retraités confrontés à une baisse de leur pouvoir d’achat depuis 25 ans.
peu d'évolution pour les pensions de retraite en 2019 et 2020

De telles mesures doivent inciter, dès aujourd’hui, les agents hospitaliers en activité à se constituer, pour demain, un complément de revenu au moment du départ. C’est ce que propose la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice.

Mauvaise nouvelle pour les retraités et futurs retraités. Les pouvoirs publics ont décidé fin août que la hausse des pensions de retraite sera limitée à 0,3 % en 2019 et 2020. En clair : les pensions de retraite vont rester quasiment stables pendant au moins deux ans, alors que l’inflation est plus forte cette année et que les prix augmentent de nouveau.
Rappelons aussi que les retraités ont subi l’an dernier une hausse de 1,7 % de la CSG, ce qui, pour beaucoup, avait déjà diminué leurs pensions de retraite. Les pouvoirs publics avaient aussi décidé l’an dernier de repousser de trois mois la date de cette augmentation annuelle pour permettre aux Caisses de retraite d’économiser plusieurs centaines de millions d’euros. Elle aura donc lieu le 1er janvier 2019 au lieu du 1er octobre 2018.

Pour une retraite de 1000 euros, la revalorisation sera de 3 euros en 2019 et en 2020

Mais ce n’est pas tout : en principe, depuis 1993, la revalorisation de la pension retraite de base du régime général est indexée sur l’inflation. Les retraités auraient donc dû bénéficier d’une revalorisation proche du taux de l’inflation annuel (autour de 1,6 %). Ils devront se contenter de 0,3 % en 2019 et en 2020. Pour une retraite de 1 000 euros, cela représentera 3 euros de plus par mois.

Les plus anciens d’entre vous se souviendront qu’avant la réforme des retraites de 1993, les pensions de retraite étaient indexées sur la hausse des salaires. Le choix fait à l’époque, de les indexer sur l’inflation, était déjà très pénalisant pour le pouvoir d’achat des retraités. Car l’inflation a été réduite et les salaires, eux, ont continué d’augmenter. Ainsi, on a pu observer, au fil des années, un décrochage important entre la progression de pouvoir d’achat de ceux qui travaillent et celle, beaucoup plus réduite, de ceux qui sont à la retraite. Selon une étude du Conseil d’orientation des retraites publiée en septembre 2018, d’ici 2050, la baisse moyenne des revenus des retraités par rapport à l’évolution des salaires atteindra 20 %…

Souscrire à une complémentaire retraite des Hospitaliers pour contrer la baisse du pouvoir d’achat

On voit bien que depuis 25 ans, la tendance est plutôt à la baisse des pensions de retraite. Après la hausse de la CSG l’an dernier, beaucoup espéraient cette fois une augmentation significative des pensions en 2019 et 2020. Il n’en est rien. Le pouvoir d’achat des retraités baisse. Voilà pourquoi il devient essentiel de prendre aujourd’hui des mesures pour se constituer un complément de revenu, une fois à la retraite. C’est précisément ce que vous propose la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le 1er complément de retraite de la Fonction publique hospitalière. Un moyen efficace de compenser dès aujourd’hui toutes ces baisses mises en place depuis 25 ans et celles à venir !20

Attention, la future réforme des retraites va impacter le montant des retraites des hospitaliers. L'important est d'anticiper au plus tôt sa retraite avec une complémentaire retraite,  afin de ne pas être contraint de continuer à travailler pendant sa retraite

En cliquant ci-dessous, vous pouvez faire un simulation gratuite de votre retraite de base ou découvrir tous les avantages de la complémentaire retraite des hospitaliers.


Pour découvrir tous les avantages d'une complémentaire retraite pour votre future retraite
cliquez ici

 

Pour faire une estimation de votre retraite de base
cliquez ici