Agir pour sa retraite

Retraite par capitalisation ou par répartition, quelles sont les différences ?

26 mars 2020

Comment fonctionnent les systèmes de retraite par répartition et par capitalisation ? Qui cotise et comment sont versées les pensions de retraites ? Voici quelques explications simples pour bien comprendre le fonctionnement de ces deux régimes très différents : d’un côté les cotisations sont immédiatement distribuées aux retraités actuels (répartition), de l’autre, elles sont placées par chaque actif en vue de sa retraite future (capitalisation).
ifférences Retraite par capitalisation ou par répartition

En France, un système solidaire avec la retraite par répartition

Dans un système de retraite par répartition, les actifs cotisent pour les retraités selon un principe de solidarité entre les générations. Les cotisations, obligatoires, sont prélevées automatiquement au titre de l’assurance vieillesse sur les revenus professionnels avec un taux imposé. Elles sont ensuite redistribuées aux retraités sous forme de pensions via les différentes caisses de retraites. Le système français de retraite de base fonctionne par répartition, avec 328 milliards de pensions versés en 2018.

Qu’est-ce que la retraite par capitalisation ?

Dans le cas du régime de retraite par capitalisation, chacun cotise pour sa retraite future. Les cotisations sont en fait des investissements financiers (actions, obligations, immobilier…), qui seront liquidés au moment de la retraite pour payer la pension soit en rente, soit en capital. Ici, la pension dépend à la fois du montant épargné et de l'évolution des placements dans lesquels les fonds ont été investis. Contrairement au système de retraite par répartition, les cotisations sont facultatives, avec un montant libre.

Et à l’étranger, comment ça marche ?

Les deux régimes cohabitent dans de nombreux pays : plus l’un des deux systèmes est développé, moins le second prend d’importance. On pense souvent aux États-Unis en évoquant la retraite par capitalisation. Ce système y est en effet très répandu car le régime de base par répartition géré par l’État fédéral donne souvent lieu à des pensions insuffisantes. Aussi les Américains ont-ils recours aux fameux fonds de pension, soumis aux aléas du marché, pour se constituer leur propre retraite.