Formation

Mieux comprendre le rôle de la Protection Civile : un réseau de 32 000 secouristes bénévoles en France

1 mars 2021

Le 1er mars, c’est la journée mondiale de la Protection Civile. De nombreux professionnels de santé ont déjà été amenés à travailler avec ces secouristes. Mais en quoi consiste leur rôle exactement ? Comment la Protection Civile est-elle intégrée au système de secours en France ?

Les missions de la Protection Civile : aider, secourir et former

Vous les avez peut-être déjà croisés lors d’un festival ou d’une manifestation sportive : les secouristes bénévoles de la Protection Civile sont souvent mobilisés sur les événements avec du public. Mais depuis le début de la crise sanitaire, ces femmes et ces hommes en veste orange et bleu assistent les professionnels de santé dans la lutte contre la COVID-19. Ils renforcent les effectifs dans les centres de vaccination, et participent aux actions de dépistage du virus.

Le soutien aux services publics, l’aide aux populations sinistrées, les maraudes sociales ou encore la formation aux premiers secours font partie des autres actions menées par la Fédération nationale de protection civile (FNPC). A l’échelon national, elle est administrée par des cadres bénévoles qui coordonnent les actions en lien avec les institutions. En plus de moyens humains importants, elle dispose d’équipes spécialisées : cynotechniques pour la recherche de victimes dans les décombres, nautiques pour les secours en milieu fluvial. Avec ses 97 associations départementales, la FNPC peut être mobilisée par la préfecture qui intègre les bénévoles au dispositif de secours, dans le respect des conditions fixées par convention avec l’Etat. Comme la SNSM pour le sauvetage en mer, cette association est considérée comme un auxiliaire des pouvoirs publics.

En France, 32 000 bénévoles formés aux secours  

Lorsqu’ils rejoignent l’association, les bénévoles sont formés aux gestes de secours : le certificat PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1) puis les certificats PSE1 et 2 (premiers secours en équipe).  Une bonne condition physique est nécessaire, et des activités tournées vers le soutien logistique ou administratif peuvent aussi être proposées aux bénévoles qui le souhaitent.

Cette association loi 1901 fondée en 1965 n’est pas unique dans le monde. D’autres pays, comme la Belgique, l’Italie ou l’Allemagne, disposent d’organisations similaires. Ce n’est donc pas anodin si une journée est dédiée à ces bénévoles !