Santé et Forme

Sérotonine  : connaissez vous vraiment « l’hormone du bonheur » ?

29 août 2019

« Sérotonine »… C’est le titre du dernier roman de Michel Houellebecq. Mais avant d’être une œuvre littéraire, elle est connue pour être une célèbre molécule qui régule notre humeur ! Surnommée ”hormone du bonheur”, la sérotonine est souvent assimilée à la dépression. C’est en effet un neurotransmetteur qui assure la transmission d'informations dans le cerveau. Mais la sérotonine agit aussi sur la coagulation sanguine ou la digestion. Elle est même produite à 95% par des cellules endocrines dans l'intestin et elle est présente dans les mêmes proportions dans le sang. Elle a donc un double rôle : neurotransmetteur lorsqu’elle est dans le système nerveux central, et hormone locale dans le tube digestif. Dérivée d’un acide aminé essentiel (tryptophane), on la trouve dans le chocolat, le parmesan et les tomates notamment !
sérotonine une hormone bénéfique

La sérotonine: un neuromodulateur

La sérotonine est connue avant tout comme une hormone produite par notre cerveau qui joue sur l’humeur, la souffrance psychique, l’agressivité, les addictions ou au contraire sur la jovialité voire l’euphorie. Voilà pourquoi on la surnomme souvent « hormone du bonheur » ! La sérotonine est un neuromodulateur : elle contrôle et régule en effet l’activité cérébrale, agissant sur le sommeil, l’appétit, l’humeur, l’anxiété, la dépression.

Mais on oublie trop souvent qu’elle se trouve à 95 % dans notre sang et donc seulement à 5 % dans notre cerveau. Elle agit notamment sur la coagulation sanguine. Elle participe aussi au fonctionnement du microbiote et à la contraction de l’intestin, et donc à la digestion. Son rôle est donc double même si la deuxième fonction est souvent méconnue.

La sérotonine dérive d'un acide aminé présent dans le parmesan, le chocolat noir, les noix, les bananes, les tomates, la volaille !

La sérotonine contient un acide aminé essentiel, appelé le tryptophane, exclusivement apporté par la nourriture. On le retrouve dans le parmesan, le chocolat (noir), les noix, les bananes, les tomates, la volaille. Ou encore dans les blancs d’œuf, les choux-fleurs ou les choux de Bruxelles. « Si on manque de tryptophane, nous pouvons avoir un état dépressif, déprimé. Le mieux reste d'avoir une alimentation équilibrée et saine », remarque Luc Maroteaux, chercheur à l’INSERM.

La sérotonine est impliquée dans plusieurs processus physiologiques : le cycle veille/sommeil, l’humeur, la douleur, l’anxiété… Pendant le sommeil, elle n’est pas produite. Elle permet, étant sécrétée dans l’intestin, de rendre plus rapide le transit de l’intestin grêle et du colon. Elle jouerait également un rôle sur certains cancers. La plupart des médicaments antidépresseurs agissent sur la sérotonine et en augmentent ses effets, notamment le fameux Prozac. Mais 30 à 40 % des personnes déprimées n'y répondent pas. C'est donc une hormone dont le fonctionnement est très complexe : quand on n'en a pas assez, ce n'est pas bon. Quand on en a trop, ce n'est pas bon non plus. Tout est question d'équilibre !

En dehors de la sérotonine, d’autres hormones agissent sur nos humeurs, notamment la dopamine et l’adrénaline

En dehors de la sérotonine, il existe d'autres hormones qui jouent aussi sur nos humeurs. La dopamine par exemple joue un rôle dans le domaine du plaisir et des émotions. L’adrénaline joue un grand rôle dans le stress. Elle peut activer le pouls, la pression sanguine, et diminuer la réflexion. L’acéthylcholine enfin, est le messager chimique de la mémoire. Avec l'âge, l'organisme fabrique moins d'acéthylcholine, ce qui provoque des manques de concentration, des oublis, et parfois la maladie d'Alzheimer.