Mieux vivre demain

Demain le téléphone remplacera la carte bancaire !

16 décembre 2013

Plus besoin d'emporter votre carte à puce pour aller faire vos courses ou payer au restaurant, plus de code ni de cryptogramme : on pourra bientôt régler ses achats d'un simple geste avec son téléphone portable... Et ce n'est pas de la science-fiction ! 
le telephone remplace la carte bancaire

Qui s'en souvient ? En France, la première carte de paiement a été lancée en 1967, et le premier distributeur de billets créé en 1971... 40 ans plus tard, la carte de paiement à puce est devenue le deuxième moyen de paiement après les billets et la petite monnaie. Et si demain nous vivions une nouvelle révolution ? Selon le groupement de cartes Visa, « d'ici à 2020, les Français effectueront la moitié de leurs règlements grâce à leur téléphone mobile ». Toutes les banques se préparent d'ailleurs déjà à ce grand bouleversement. Votre smartphone va se transformer en portefeuille numérique unique. Grâce à la « NFC », ou « technologie sans contact », un mode de paiement par ondes, vous pourrez bientôt payer partout, simplement en présentant votre smartphone devant un lecteur de puce chez le commerçant. Il suffira d'un « bump » et le tour sera joué ! Carte de transport, distributeur de confiseries, et même courses en hypermarché, on pourra tout payer en un seul geste ! A condition d'avoir une carte SIM compatible et que le commerçant soit équipé du terminal nécessaire. « Cela va prendre entre 5 et 10 ans pour que tous les commerçants s'équipent », estime Albert Galloy, responsable innovation chez Visa.

L'horodateur aussi sera connecté avec votre smartphone !

D'autres applications de ce système verront le jour à très court terme. Dans les grandes villes, et notamment à Paris, dès 2014, les places payantes de stationnement vont progressivement accepter le règlement par smartphone. Une reconnaissance de votre carte SIM permettra de connecter l'horodateur à votre téléphone. Les « tickets restaurant » vont également être dématérialisés, et disponibles via un compte sur votre smartphone. Aux Etats-Unis, les commerçants disposent déjà d'un système permettant de « plugger » un lecteur de carte bancaire sur leur propre téléphone et de débiter votre compte en quelques secondes. Ce système devrait bientôt débarquer en Europe.
Mais ce n'est pas tout : d'ici quelques années, vous n'aurez peut-être même plus besoin de votre smartphone pour payer. Un doigt, une phalange, ou un regard suffiront ! Avec la biométrie, effleurer la caisse du doigt ou regarder simplement l'objectif d'une caméra permettra de régler ses factures. La Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) a déjà posé des limites : l’empreinte ne pourra pas être prélevée ni stockée dans un fichier centralisé.

Les Français pas encore convaincus

Reste à savoir si les Français sont prêts à changer leurs habitudes. Rien n'est moins sûr : selon une enquête IPSOS réalisée en 2013, seulement 30 % d'entre eux se disent prêts à adopter dès aujourd'hui le portefeuille électronique. 50 % émettent des doutes sur la sécurité des données de paiement et de leurs données personnelles. Ils craignent aussi une augmentation vertigineuse des vols de téléphone... Autre inconvénient dont les sondés ne parlent pas forcément mais qui nous concerne tous : payer par moyen dématérialisé risque d'inciter plus facilement à la dépense. Et ça, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour nos porte-monnaie, numériques ou pas !

Au Japon enfin, Hitachi développe aussi depuis 2005 des solutions de paiement basées sur le réseau vasculaire des doigts. Cette année Fujitsu est allé plus loin en installant en test dans l’une de ses banques des automates de retrait n’utilisant que l’empreinte des veines de la paume de leurs clients. Plus besoin de carte bancaire !