Droits et Démarches

Plus difficile de passer le permis de conduire en 2016 ?

23 juillet 2015
Le projet de réforme du permis de conduire, préparé par Conseil National de Sécurité Routière (CNSR) a reçu, juste avant l’été, l’aval des pouvoirs publics. Ce projet prévoit d’allonger la formation au permis de conduire. Aux 30 heures en moyenne effectuées par chaque candidat, il est prévu d’ajouter 12 h 45 supplémentaires !
permis de conduire plus difficile en 2016
Le projet de réforme du permis de conduire prévoit de rajouter deux phases importantes au dispositif existant… La première phase se situerait chronologiquement juste après l’examen du Code. Le projet prévoit de rajouter des ateliers de sensibilisation aux risques liés à l’alcool, aux stupéfiants, à l’usage du téléphone au volant… Il y aurait aussi une formation aux premiers secours. Au total, le candidat devrait assister obligatoirement à 5 modules supplémentaires de 1 h 15 chacun.
Sur cette première phase, bon nombre de jeunes candidats sont sceptiques. Samuel est étudiant en médecine à Marseille et il prévient : « Je ne pense pas que ce soit utile car dans le code de la route, ils nous posent déjà des questions sur l’alcool, les drogues... Pourquoi alourdir encore plus le parcours du combattant ? » Pour le CNSR, ces modules permettraient d’avoir la certitude que tous les candidats reçoivent la même information sur les risques au volant, quel que soit le lieu où ils passent leur permis. Autre volet de la réforme : 6 mois puis 1 an après l’obtention du permis, deux rendez-vous de 3 h 15 seraient prévus, pour partager les expériences, venir raconter en groupe son « ressenti » de jeune conducteur. Une fois son permis en poche, il faudra donc retourner à l'auto-école passer des tests. L’objectif de ces expériences collectives est d’inviter les jeunes conducteurs à échanger entre eux sur ce qu’ils ont vécu au volant mais aussi, de les sensibiliser d'avantage. Pour le psychologue Jean-Pascal Asailly, expert auprès du CNSR, la mesure sera efficace : « Elle intègre des méthodes dites actives où l'on discute entre jeunes, à un âge où la parole des « vieux barbons » de moniteurs ne porte pas…» Et pour éviter qu’ils ne prennent ces cours supplémentaires à la légère, des sanctions seront prévues : en cas d’échec aux tests ou même d’absence, le permis pourra tout simplement être retiré !

1500 euros : c’est le budget moyen pour passer son permis de conduire

  L’enjeu est important : le budget moyen du permis est de 1500 euros. Les groupements d’auto-école s’engagent à ce que ces heures de formation supplémentaires ne coûtent pas plus cher… Pour Gérard Acourt, l’ancien patron d’un grand réseau d’auto-écoles, cet engagement peut être tenu. Il explique : « 20 % du temps des cours de conduite individuels, qui coûtent 40 euros de l'heure, sont aujourd'hui consacrés à de la théorie, or cet enseignement sera pris en charge par des ateliers collectifs mis en place par le nouveau projet, qui reviennent à 10 euros de l'heure…» En clair : les auto-écoles devraient s’y retrouver et ne pas répercuter sur leurs prix cette augmentation du volume d’heures de formation… Mais bon nombre de jeunes candidats au permis sont sceptiques ! Si le Gouvernement met en place cette réforme, la France prendra ainsi exemple sur d’autres pays européens qui ont déjà mis en place un tel dispositif. En Finlande, celui-ci aurait permis de baisser le taux d’accident des jeunes conducteurs de 30%. En France, pour les partisans de la réforme, un seul chiffre justifie cette démarche : les jeunes conducteurs ont quatre fois plus de risques de mourir sur la route que leurs aînés. Et ils veulent que ça change… Ce permis de conduire nouvelle génération pourrait être institué dès juin 2016.